Accolta
Accolta Cap'articulu Interviste Attualità Cultura Crunichette Sport Lingua


Articulu di u numaru 4, Maghju di u 2007

A crunichetta di Petru VACHET-NATALI


Traduzzione



LES DEUX MARIANNES



Ces derniers temps, la ville de Bastia a été primée pour sa bonne gestion municipale pour ce qui concerne l’arrêt de l’évasion fiscale ! Rien que ça ! Ici, voyez-vous, à les en croire, l’argent coule à flot comme l’eau du ruisseau Toga qui, au lieu de se jeter dans le port de plaisance, partirait dit-on vers ces paradis fiscaux, tels : l’île de Man, les îles Vierges ou les îles Caïmans…Tonnerre !

L’assiette qui permet le calcul du taux d’imposition était de 25M € en 1995 et aujourd’hui, son montant est de 34,5M €. Ils disent qu’il baisse mais je m’aperçois plutôt – d’après les chiffres - qu’il augmente ; ou alors je n’y comprends rien ! Cette pirouette, me fait penser à l’expression locale qui dit : « elle augmente pas elle augmente ! »

Le fait est, qu’avec l’appui du secrétaire général des Mariannes d’Or, du président du Sénat, et celui de l’Assemblée Nationale française, la municipalité de Bastia s’est vu remettre la Marianne d’Or pour sa bonne gestion fiscale. L’on espère qu’elle aura gagné le buste de Laetitia Casta, notre belle Marianne corse car le nouveau choix d’Evelyne Thomas…est une idée saugrenue! Par contre, dès cette distinction, au lendemain de cette grande nouvelle, le 19 avril, Corse-Matin dans ses pages concernant Bastia, titrait : « Une pluie de « papillons » sur les pare-brise. »

L’on est plus ici à la belle poésie de Ghjacumu Santu Versini qui disait : « Il neige il neige et il neige des fleurs. »… Dorénavant, il pleut des papillons !.. Dehors la poésie ! car de ces papillons là, nous nous en passerions bien volontiers ! À ce propos, le même journal, dans « Le chiffre du jour » dit : « 400 000 € c’est ce que rapportent chaque année à la ville les « papillons » distribués aux automobilistes ! »

Voilà pourquoi les impôts n’ont pas augmenté !… Eh ! hé !…ainsi, sans que cela paraisse, en douce, ils se rattrapent bien ! En quelques mois, ( puisque nous sommes en période pré électorale), les policiers municipaux sont passés de 11 à 17 !

C’est sûr, pour certaines infractions, il se doit de sévir copieusement ! ne serait-ce que pour ceux et souvent celles qui occupent indûment les places réservées aux handicapés.

Je me souviens, lorsque j’étais en France, que les associations d’aide aux handicapés placardaient des auto-collants spéciaux sur les pare-brise, coté conducteur, que l’on ne pouvait plus décoller. Alors là bravo ! Il faudrait le faire ici aussi pour apprendre à certains(es) les bonnes manières !

Il serait bon de mettre des amendes à ceux, toujours les mêmes, qui stationnent en double file ; particularisme local déjà évoqué, il y a quarante ans, par le regrette Tintin Pasqualini qui citait avec humour un multirécidiviste : « Doublefile Ange dit Sifflet ! »

Nous en aurons fini pour aujourd’hui ; seulement, pendant que certains fêtent cette Marianne d’Or, nous autres, simples automobilistes cependant très nombreux, à cause de toute cette police municipale vraiment très zélée, très prompte à nous gratifier d’une volée générale de « papillons », nous autres dis-je, jury composé de plusieurs milliers de conducteurs… attribuons aujourd’hui à la municipalité de Bastia, pour tous les tourments qu’elle nous fait subir…la Marianne de Plomb !!

Le 1er. mai 2007, fête du travail et surtout paradoxalement… jour de repos.